top of page
Rechercher

đŸƒâ€â™‚ïž Exercices physiques et santĂ© mentale : Quels liens ? Quel impact sur les TMS ? 🙇

DerniĂšre mise Ă  jour : 30 nov. 2022

🧘 La santĂ© mentale est en lien Ă©troit avec notre Ă©tat psychique, Ă©motionnel et cognitif.

Notre capacitĂ© Ă  produire une tĂąche, gĂ©rer un conflit, s’adapter Ă  une situation (plus globalement Ă  s’accomplir) dĂ©pend directement de notre condition psychologique.


Bien qu’il soit difficile d’évaluer le poids d’une charge mentale et de quantifier le stress, nous savons qu’il influence notre bien-ĂȘtre et impacte l’accomplissement des activitĂ©s de notre vie quotidienne.


Nous pouvons tous ĂȘtre touchĂ©s (temporairement ou pas) par une forte charge mentale
et les causes sont nombreuses !

Intensité au travail, conflit avec les collÚgues, manque de sommeil, manque de reconnaissance etc..


đŸ€• Pouvant ĂȘtre Ă  l’origine d’un simple “ je ne me sens pas trĂšs bien en ce moment” jusqu’au burn out, il s’agirait de prĂ©venir la dĂ©gradation (temporaire ou non) de notre condition mentale.


Le monde du travail a compris la nécessité de se préoccuper de la santé mentale de ses acteurs.

Source de TMS, de conflits entre collĂšgues, de baisse de la productivitĂ© ou mĂȘme d’un arrĂȘt de travail, les entreprises se sont rendu compte du coĂ»t humain et financier significatif que cela entraĂźne.


Il s’agit donc de trouver les meilleures solutions prĂ©ventives Ă  mettre en place pour conditionner du mieux possible la condition mentale des individus.


đŸ€” Alors que nous savons que l’exercice physique produit des bienfaits dans le domaine musculo-squelettique et cardio-vasculaire, qu’en est-il de son effet sur la santĂ© mentale ?


📄 Nous nous intĂ©ressons ici Ă  un article publiĂ© en 2018 par Aylett et al (2018)


Cette mĂ©ta-analyse passe en revue diffĂ©rentes Ă©tudes et cherche Ă  dĂ©terminer l’impact d'exercices physiques (Ă  basse intensitĂ©, haute intensitĂ©, et aĂ©robique) sur l’anxiĂ©tĂ©.


🙋 A noter que les personnes ayant participĂ©es Ă  l’étude sont Ă  la fois des personnes avec un diagnostic de trouble anxieux et des personnes qui ont vu leur anxiĂ©tĂ© augmentĂ©e (Ă©valuĂ©e sur une Ă©chelle de l’anxiĂ©tĂ© validĂ©e scientifiquement) sans que cela pathologique.





đŸ•”ïž 15 Ă©tudes contrĂŽlĂ©es et randomisĂ©es analysĂ©es dans cet article :


→ 10 expĂ©riences comparant la pratique d’exercices physiques Ă  un groupe qui n’en fait pas


→ 5 expĂ©riences comparant la pratique d’exercices physiques Ă  haute intensitĂ© comparĂ©e Ă  la pratique Ă  basse intensitĂ©.


Les exercices ont été effectués sur au moins 2 semaines.

Ce qu’il en ressort ?


đŸ‹ïž L’exercice physique rĂ©duit significativement l'anxiĂ©tĂ© (sur une Ă©chelle validĂ©e scientifiquement) par rapport au groupe de personnes qui ne se sont pas exercĂ©es.


đŸ€žâ€â™‚ïžLes exercices Ă  haute intensitĂ© et basse intensitĂ© produit tous les 2 des bĂ©nĂ©fices significatifs sur l’anxiĂ©tĂ©. Certaines Ă©tudes montrent une supĂ©rioritĂ© de l’effet des exercices Ă  haute intensitĂ© mais la diffĂ©rence n’est pas retrouvĂ©e partout.




L’exercice physique a donc un rĂŽle multidimensionnel dans l’entretien et l’amĂ©lioration de notre condition globale



L’exercice physique semble ĂȘtre la solution prĂ©ventive la plus complĂšte pour conditionner son bien-ĂȘtre au quotidien.


PrĂ©venir sa santĂ© mentale, c’est prĂ©venir l’apparition de TMS, prĂ©venir la dĂ©gradation de la qualitĂ© de son sommeil, prĂ©venir la dĂ©gradation de sa relation avec les collĂšgues etc..


Son effet sur les pathologies physiques, cardio-vasculaires et mentales semble le désigner comme un des traitements préventifs les plus complets, et facilement faisable.


Aylett, E., Small, N., & Bower, P. (2018). Exercise in the treatment of clinical anxiety in general practice–a systematic review and meta-analysis. BMC health services research, 18(1), 1-18.






43 vues0 commentaire

ComentĂĄrios


Post: Blog2 Post
bottom of page